[]

Lycée Molière

Théâtre

Saison 2015-2016

par Aymeric Terlinden / lundi 13 octobre 2014

Les élèves de l’école des devoirs et les autres élèves qui le souhaitent pourront se rendre au théâtre en transports en commun directement à partir du Lycée, accompagnés par un professeur.
Les élèves peuvent également se rendre au théâtre par leurs propres moyens, ils sont dès lors tenus de se présenter sur place un quart d’heure avant le début du spectacle.
Le retour des élèves chez eux se fait par leurs propres moyens, sous la responsabilité de leurs parents, ou leur responsabilité propre s’ils sont majeurs.
Saison 2015-2016

Les Trois Mousquetaires , Thierry Debroux d’après Alexandre Dumas,
Théâtre Royal du Parc, mercredi 21 octobre à 19h45
Rue de la Loi 3, 1000 Bruxelles

Retrouvez d’Artagnan, Athos, Porthos et Aramis dans cette adaptation époustouflante du célèbre roman d’Alexandre Dumas. Plus de trente comédiens en costumes vous feront revivre la quête des mousquetaires envoyés outre-manche pour retrouver les douze ferrets de diamant de la reine et ainsi sauver sa réputation. Pour y parvenir, ils devront déjouer les pièges mortels tendus par le cardinal de Richelieu et ses redoutables agents, au rang desquels figure Milady de Winter.

Le Repas des fauves , Vahé Katcha,
Théâtre des Galeries, jeudi 12 novembre à 19h45
Galeries Royales Saint-Hubert, 1000 Bruxelles

1942, Dans la France occupée, sept amis se retrouvent pour fêter l’anniversaire de leur hôte. La soirée se déroule sous les meilleurs auspices, jusqu’à ce qu’au pied de leur immeuble soient abattus deux officiers allemands. Par représailles, la Gestapo exige qu’ils désignent deux otages choisis parmi eux. Le Commandant Kaubach, qui dirige cette opération, reconnaît, en la personne du propriétaire de l’appartement, M. Pélissier, un libraire à qui il achète régulièrement des ouvrages. Soucieux d’entretenir les rapports courtois qu’il a toujours eus avec le libraire, le Commandant Kaubach décide de ne passer prendre les otages qu’au dessert.
Le Journal d’une femme de chambre , Octave Mirbeau,
Comédie Claude Volter, mercredi 2 mars à 19h45
Avenue des Frères Legrain 98, 1150 Woluwe-Saint-Pierre

Figure tragique d’une servante au début du XXème siècle, Célestine, quitte Paris pour la province, où elle entre aux services de riches bourgeois. A travers son journal, elle brosse avec humour l’étrange galerie de portraits et d’événements qui colorent son quotidien. Son attirance pour l’énigmatique jardinier de la maison nous intrigue jusqu’à la fin. Ce classique de la littérature 1900 demeure aussi fascinant et cruel aujourd’hui qu’à sa sortie, comme en témoigne la récente adaptation cinématographique avec Léa
Seydoux dans le rôle principal.

L’Avare , Molière
Théâtre Royal du Parc, mercredi 16 mars
à 19h45 Rue de la Loi 3, 1000 Bruxelles

Voici comment Patrice Minck, le metteur en scène de la pièce, nous parle de ce « classique parmi les classiques » au sein du répertoire moliéresque : « Il est question dans cette pièce de générations qui s’entrechoquent, d’incommunicabilité, d’une propension de l’homme à fuir les contacts humains si complexes pour se réfugier dans un insatiable besoin de possession. Avoir au lieu d’être. Comme tant d’entre nous… Ça y est, je suis pris au piège de mon exercice de présentation : impossible, vraiment, de ne pas parler des incroyables résonances de ce texte dans notre XXIe siècle… On pourrait déduire de ces quelques lignes que nous allons monter un Avare en costumes actuels et dans un décor contemporain… Nous ne le ferons pas. Nous nous attacherons simplement à rendre sur scène tout le souffle de cette jeunesse, toute l’ambiguïté d’Harpagon, toute l’intensité de ces déchirements familiaux, en un mot toute la pertinence de monter aujourd’hui cet Avare écrit il y a 350 ans. »

La dernière date sera consacrée à un match d’improvisation dont les détails vous seront précisés plus tard dans l’année.